La réflexion pédagogique du moment: le jeu libre

20.04.2021

Dans le jeu libre, les enfants doivent résoudre les problèmes activement et prendre en considération les sentiments des autres, s’ils veulent que le jeu fonctionne.

Dans le jeu libre, les enfants doivent résoudre les problèmes activement et prendre en considération les sentiments des autres, s’ils veulent que le jeu fonctionne. Le succès, dans le jeu libre, se traduit par le fait que le jeu continue et que l’on continue à s’amuser. Parfois, le processus de résolution de problèmes est externe, et d’autre fois il est interne. Lorsque tout le monde a un rôle dans le jeu, il faut tenir compte des sentiments des autres.

L’enfant puise en lui-même les idées créatrices et la motivation pour jouer, c’est pourquoi le jeu libre est si flexible. Les rôles ou les positionnements que les enfants ont eux-mêmes créés répondent à leurs besoins, que ce soit des besoins profonds ou temporaires.

Nous avons sous-estimé l’importance du jeu libre, non structuré. Notre société a mis au rancart les trésors que recèle le jeu que les enfants font tout naturellement. Le jeu autogéré développe les différentes formes d’intelligence, dont l’intelligence émotionnelle. Il bâtit les compétences nécessaires à la navigation d’un futur incertain, qui exigera des capacités croissantes d’adaptation et de créativité dans la résolution de problèmes. Le jeu n’appartient pas au passé, il n’est pas passé de mode. En termes de développement de l’enfant, le jeu non structuré est absolument nécessaire, et en grande quantité. On pourrait même dire : maintenant plus que jamais.

Extraits puisés aux pages 242 à 244 du livre « parents… tout simplement ! » de Kim J.Payne, auteur et consultant familial reconnu dans le monde entier